Ma petite boutique

Je suis un peu en retard pour mon article de la semaine, mais c’est pour la bonne cause. J’ai travaillé ce week-end, beaucoup travaillé.

boutique

Mes cours certes, comme d’habitude, mais aussi mon boulot d’étudiante et enfin pour ma petite boutique. Car oui je me suis enfin lancée dans l’aventure. J’ai fait un petit stock de lingettes lavables, des photos et hop sur le site.

Mais il n’y a pas que ça : il y a aussi des petits marqueurs pour le tricot très mignons fait par mes petites minettes.

Après on verra pour étoffer la boutique plus tard quand j’aurais plus de temps mais j’ai déjà des petites idées il ne faut pas croire ^^.

En attendant, ça se passe ici : Sweet’s création la boutique (oui j’ai fait un mixe entre le français et l’anglais).

Publicités

Ma première robe

On est lundi, pas d’article hier, mais avec 24h de retard car j’étais beaucoup prise ce week-end : une réunion Party light le samedi et l’anniversaire de ma mamie hier.

IMG_20140120_065625

Malgré tout, j’ai réussis à faire une petite cousette ce week-end et je n’en suis pas peu fière.
Il s’agit de la robe Harlequin trouvé dans le magazine La maison Victor.
Sur Instagram il a été lancé une réalisation groupée de cette robe afin de se motiver un petit peu. Ca a bien fonctionné puisque je ne me serais pas lancée si tôt dans la réalisation de vêtements.

Samedi matin j’ai donc commencé par aller chez Mondial Tissu dès l’ouverture acheter le tissus (avec l’aide de la gentille conseillère car je ne savais pas trop quoi prendre). Avant de partir à ma petite réunion j’ai donc préparé le patron en le traçant sur papier. Le découpage aura eu lieu le soir à mon retour. Ce fût tout pour la journée, car j’avais une séance de cours à modifier le soir

La suite ce fût hier soir, en rentrant de chez ma mamie : épinglage et découpe du tissus, coudre les bords pour pas qu’ils s’effilochent, commencer à assembler les pièces. Se prendre la tête avec le thermocollant. Et après le repas, l’assemblage final.

J’avoue que ma patience a été mise à rude épreuve, et j’avoue que j’aurais été tentée de tout balancer à certains moments. Oui, la patience et moi, ça fait souvent 2. Ce qui fait que tout n’as pas été fait exactement comme indiqué, j’ai zappé le thermocollant surtout (il m’énervait de trop cela était mieux pour ma tension et ma motivation, sinon j’aurais tout laissé en plan). Et l’ourlet, j’ai eu la flemme de le faire à la main, j’ai donc triché avec Simone et comme le fil ne se voit pas, on ne peut pas m’en vouloir :D.

Mais au final, j’étais contente ce matin d’enfiler ma petite robe et de la montrer. Par contre, j’ai pas intérêt à prendre des hanches car la ça ne passera plus. Le 36 est tout juste pour ma taille (j’avoue qu’en général mes robes c’est du 36, mes hauts pareils, mais les pantalons, à cause des hanches et du haut de mes cuisses c’est du 38…).

Bento n°152 et mes petites cousettes

Et me revoici pour un nouveau bento -je commence à prendre un rythme d’un article le dimanche c’est déjà ça-.

2013-10-21 07.03.00-polaUn petit bento au bon goût d’hiver n’est-ce pas ? En même temps ça me rappelle un peu mon repas de midi, c’était aussi un gratin de choux-fleur mais avec un rôti de porc orfloff.

Côté poids, je suis contente j’arrive à me stabiliser et à perdre même les quelques kilos pris depuis septembre et pourtant je me fais plaisir en mangeant 😀  (Heureusement que je ne suis pas en surpoids et que je n’ai pas de problème donc pas besoin d’un super régime, mais quand même personne n’aime prendre quelques kilos, et puis les laisser s’installer ce n’est pas mon genre car 1 kg par ci, un par la ce peut aller vite… je vois avec ma mère qui trime à garder un poids correcte et qui a eu du mal à perdre ses kilos en trop).

Sinon je suis contente d’un autre côté, car ma cousine m’a passé une petite commande de lingette j’ai donc pu me confronter à ce que ce serait si je me lançais réellement : combien de temps je met pour réaliser la commande de A à Z surtout. Faire des tarifs ça viendra plus tard. Elle aura eu le choix de la couleur de son éponge et de son tissus comme ça elle sera contente quand elle recevra le tout.
Il faut dire que je travaille beaucoup pour ma cousine, depuis cet été je lui ai déjà fait un pouf et un snood avec son bonnet. Elle aura ma peau cette petite à force de me faire travailler pour elle !

 

PC150153-pola

Mes petites coutures

Aujourd’hui je vais vous parler d’une de mes occupation du moment : la couture de lingette lavable.

J’ai découvert ça au fil de mes visionnages sur le net depuis que j’ai ma Simone, et franchement je trouve ça drôlement pratique, plus besoin d’avoir des cotons d’avance pour me démaquiller (ou le matin pour mettre le tonic pour la peau ;)), moins de déchets fatalement. Je les laves, elles sèchent et hop on recommence avec, soit dans le lave-linge avec les vêtements ou serviettes, et c’est tellement petit que ça ne prend pas plus de place, donc pas besoin d’eau en plus pour les nettoyer ! Ou alors la méthode lavage à la main dans l’eau du bain ça fonctionne aussi.

Quand je me suis lancée, j’ai eu des question sur le nettoyage sur IG, j’en profite donc ici aussi pour l’indiquer au cas où certaines se posent aussi la question : ça se nettoie très bien, je met chaque jour de l’eye liner et du mascara, les lingettes sont noires et ressortent propres.

Bon je n’oserais pas pour le dissolvant non plus j’aurais trop peur, la je garde le bon vieux coton jetable.

J’ai donc constitué un petit stock personnel, mais j’ai plein de tissus pour en faire, que ce soit du tissu éponge : du bleu, du rose, du blanc; mais aussi des tissus imprimés pour mettre au dos. Ce qui me laisse une question en suspend dans ma tête je n’arrive pas à me décider : est-ce que je me met à en vendre ?

J’ai aussi pensé à faire des petits bavoirs pour les bébés, ayant eu des naissances autour de moi ces derniers temps c’est toujours utile. (J’avais déjà fait un cadeau à la main pour chacun : des peluches en crochet je vous montrerais ça un jour, pour celles qui connaissent il s’agit d’Oleg et Bina de Lalylala.) Mais on verra ça plus tard 😉

Ma chouette trousse

Dans le chouette kit de la rentrée, il était possible de créer une trousse en jean avec plusieurs motifs au choix.
Il était évident qu’il me fallait une de ces trousse. Mon cadeau d’anniversaire étant bien utile pour la réalisation.

P8290150-pola

J’ai choisi le modèle chouette, évidemment car très joli et original. Ma pensée allant dans le futur et une trousse comme ça, ça le fait !

J’ai commencé par faire la broderie, j’ai l’habitude du point de croix, mais comme cela, pas du tout mais ce fût bien sympa, j’ai pu apprendre de nouvelles choses, de nouveaux points.
Puis j’ai choisi un tissu parmi ceux récupéré chez ma mamie pour doubler la trousse à l’intérieur.
J’ai pris ma Simone (oui j’ai décidé de la baptiser de ce petit nom, comme mon ancienne voiture -depuis peu- s’appelait Kenzo), mais ça c’était l’ancienne  pour faire les coutures.

C’est toute fière que j’ai montré mon travail à ma mamie, qui a tout de suite commencé à critiquer mes coutures, broderies. Ca fait chaud au cœur ! Mais d’un autre côté je la laisse dire car je ne suis que débutante j’ai le temps de m’améliorer alors qu’elle ne coud plus et ne tricote quasiment plus (sauf pour faire des écharpes xD).

Et cette trousse je l’aime car  elle est très grande pour mettre ma quantité astronomique de stylo (j’avoue j’aime avoir plein de couleurs à disposition !)

Mon cadeau d’anniversaire

Cette année, ma mamie  a décidée de m’offrir quelque chose plutôt que de me faire un virement.
Un midi en mangeant chez elle, elle m’a parlé d’une promo qu’elle avait vue et que j’avais aussi repérée mais dont j’avais mis l’idée de côté pour le bien de mes finances (ma mamie possédant aussi ce cadeau, je savais que je pouvais le lui emprunter).
Cet objet n’est autre qu’une machine à coudre !

P8290148-pola

J’avais en effet quelques petits projets à réaliser de mon chouette kit nécessitant une machine à coudre (parce que la couture à la main, ça me gave) et avait ainsi sollicité ma mamie pour utiliser la sienne. (J’en avais une petite, en jouet que j’avais utilisé pour habiller mon baigneur mais le jouet n’est plus, donné un jour à une association à mon avis.)
Elle comme moi, avions repéré cette promo sur une petite PFAFF toute simple. Et on a fini par convenir que j’irai l’acheter au magasin et que mon papy me ferait un virement de remboursement.
Le matin j’étais donc à l’ouverture du magasin, prête à bondir pour l’avoir (surtout quand il n’y avait que 3 modèles et que nous étions déjà 2 à l’attendre à l’ouverture !) Et heureusement que le choix s’est porté sur moi  pour l’achat car papy et mamie n’y seraient pas allé avant 10 h réduisant considérablement les chances d’avoir ce précieux présent.

Maintenant, il ne me reste plus qu’à faire un stock de tissus pour me créer des vêtements.